histoiredecasablanca.ma

Il ne s’agit pas de « lenteur administrative » mais simplement d’entraves à la création d’écoles libres pour les jeunes marocains !
– Le titre de directeur de l’enseignement, correspond à celui de ministre. En effet, c’est le Résident Général qui nomme ses directeurs/ministres, pour appliquer à la lettre, ses instructions …

« Previous Image | Full-Size Image |  Main Gallery Page | Next Image »

histoiredecasablanca.ma