CASABLANCA ANFA AU XVI° SIECLE

[ 0 ] 17 octobre 2015 |

§§§§§§§§§§

La ville d'Anfa, parmi les cités du monde, dont les planches ont été publiées en 1572. N'en déplaise aux détracteurs, amateurs des cartes postales et autres nostalgiques de la période coloniale dite "protectorat" !

La ville d’Anfa, parmi les cités du monde, dont les planches ont été publiées en 1572.

N’en déplaise aux détracteurs, amateurs des cartes postales et autres nostalgiques de la période coloniale dite « protectorat »

Anfa fait partie de notre patrimoine, capitale économique des Berghouata, port maritime de premier ordre pour l’exportation des produits du Tamesna (actuelle Chaouia).

Capitale de la résistance, assiégée sans succès par Youssef Ibn Tachfine durant plus de trois mois.

Abdellah Ben Yassine trouvera la mort, lors d’une sanglante bataille avec les Berghouata, sa tombe se trouve dans le pays des Zaërs à Korifla …

§§§§§§§§§§

Les villes du monde, dont notamment celle d'Anfa...

Les villes du monde, dont notamment celle d’Anfa…

Les cités du monde.

Les cités du monde.

Les Planches

Les Planches

§§§§§§§§§§

De par sa position stratégique, la ville d’Anfa avait pour villes voisines, au nord la ville de Salé, capitale des corsaires et lieu de résistance face aux intrigues étrangères, au sud, elle avait Azemmour, ville de toutes les convoitises étrangères.

Ce ne pas oublier le sort commun de ces trois villes, à travers les bombardements dont ils avaient fait l’objet.

La prison d’Anfa servait aux Salétins de lieu de détention de leurs prisonniers.

En définitive, Anfa s’est parées de deux pendentifs Salé et Azemmour !

Salé.

Salé.

La ville d'Azemmour, celle de toutes les convoitises étrangères.

La ville d’Azemmour, celle de toutes les convoitises étrangères.

§§§§§§§§§§

Category: Blog

Laissez un commentaire