CASABLANCA DANS SON ROLE DE CAPITALE DE LA RESISTANCE

[ 0 ] 10 novembre 2015 |

 La Marche Verte et l'indépendance du Maroc.

La Marche Verte et l’indépendance du Maroc.

La fête de l’indépendance sera célébrée le 18 Novembre…

Des souvenirs …

C’était en 1468 : La ville d’Anfa sera bombardée par une armada portugaise de 5O bâtiments de guerre, qui avaient à leur bord 10.000 soldats, qui mettront à sac la ville.

En 1907, la ville de Dar El Baida, sera bombardée par une armada française, commandée par l’Amiral Philibert, la ville sera investie par des légionnaires, chargés de chasser les habitants marocains vers la banlieue.

En 1942, le port de la ville de Casablanca sera bombardé par les forces américaines, dans le cadre de l’opération Torch.

§§§§§§§§§§

Août 1907, Avril 1947, Décembre 1952, Août 1953, Juillet 1955 etc.

Tels sont les dates historiques, qui font du Maroc et de la ville de Casablanca en particulier, la capitale de la résistance.

Une résistance, qui mettra à genoux toutes les intrigues et les multiples tentatives de falsification de la mémoire, de l’histoire et du patrimoine de Casablanca.

S.M. Sidi Mohammed Ben Youssef.

S.M. Sidi Mohammed Ben Youssef.

Le symbole de la résistance, face aux intrigues du protectorat.

§§§§§§§§§§

Arrestation des habitants des quartiers de la périphérie.

Arrestation des habitants des quartiers de la périphérie.

Une des multiples et nombreuses opérations de ratissage ...

Une des multiples et nombreuses opérations de ratissage …

Un des nombreux procès de la résistance marocaine, devant le tribunal militaire de la caserne des Zouaves, connue sous le nom de caserne Heude, à Casablanca.

Un des nombreux procès de la résistance marocaine, devant le tribunal militaire de la caserne des Zouaves, connue sous le nom de caserne Heude, à Casablanca.

Arrestation des syndicalistes marocains, lors des douloureux évènements de Décembre 1952, connus sous le nom de souricière et où affaire Ferhat Hachad. On reconnaît au premier rang, Mahjoub Ben Seddik.

Arrestation des syndicalistes marocains, lors des douloureux évènements de Décembre 1952, connus sous le nom de souricière et où affaire Ferhat Hachad.
On reconnaît au premier rang, Mahjoub Ben Seddik.

Les retentissants procès des valeureux résistants de l'Atlas, El Hansali et Smiha, se dérouleront à Casablanca.

Les retentissants procès des valeureux résistants de l’Atlas, El Hansali et Smiha, se dérouleront à Casablanca.

Les meilleurs enfants du Maroc, siègeront avec dignité et courage, devant le tribunal militaire. On reconnaît au premier rang l'un des chefs, le résistant Hassan Laraichi.

Les meilleurs enfants du Maroc, siègeront avec dignité et courage, devant le tribunal militaire. On reconnaît au premier rang l’un des chefs de la résistance dans l’affaire de l’imprimerie Atlas, Hassan Laraichi.

Un des nombreux groupes de miliciens en civil, venus apporter son soutien aux forces de "l'ordre".

Un des nombreux groupes de miliciens en civil, venus apporter son soutien aux forces de « l’ordre ».

Un groupe de manifestants et de sympathisants de la nébuleuse association Présence Française, qui n'avait de française que le nom, en raison de la présence de nombreuses personnes des quartiers "populaire" de la ville européenne.

Un groupe de manifestants et de sympathisants de la nébuleuse association Présence Française, qui n’avait de française que le nom, en raison de la présence de nombreuses personnes des quartiers « populaire » de la ville européenne.

Toutes les issues des ruelles des quartiers de la périphérie ont été chargées de fil barbelés.

Toutes les issues des ruelles des quartiers de la périphérie ont été chargées de fil barbelés.

Opération de ratissage dans un bidonville de Casablanca.

Opération de ratissage dans un bidonville de Casablanca.

Un des nombreux barrages et cordons de sécurité, chargés de protéger la ville européenne de Casablanca.

Un des nombreux barrages et cordons de sécurité, chargés de protéger la ville européenne de Casablanca.

Un des "avant-postes" de protection, placé en permanence place des quinconces. Elle portera le nom d'un des célèbres nationalistes et résistants Ahmed Faris, connu sous le nom de Hmidou l'Watani.

Un des « avant-postes » de protection, placé en permanence place des quinconces.
Elle portera le nom d’un des célèbres nationalistes et résistants Ahmed Faris, connu sous le nom de Hmidou l’Watani.

Les quartiers de la périphérie étaient soumis à une surveillance permanente.

Les quartiers de la périphérie étaient soumis à une surveillance permanente.

Category: Blog

Laissez un commentaire