LE CINEMA EGYPTIEN A CASABLANCA DANS LES ANNEES 1930

[ 0 ] 28 décembre 2015 |

La rose blanche, un des premiers films égyptien.

La rose blanche, un des premiers films égyptien.

§§§§§§§§§§

Chacun est libre de faire son cinéma, c’est vers les années 1920 que les premières salles de projection cinématographiques vont prendre naissance au sein de la ville européenne.

C’est l’ancienne Médina de Casablanca, qui sera la première à projeter des films égyptiens dans la première salle obscure qui avait pour nom « Médina ». Plus tard, après une période de convalescence, le cinéma Imperial, se verra dans l’obligation de se mettre aux films égyptiens au même titres que le cinéma El Moghreb.

Les salles de la ville européenne n’avaient rien à voir avec les « besoins » des marocains,habitants les quartiers de la périphérie.

Seuls, quelques fils des Derbs avaient le privilège d’assister à la projection des films étrangers, français, américains (notamment après le débarquement du 8 novembre 1942), italiens, espagnols.

Ces salles avaient pour noms le Rialto (direction anglaise, qui va permettre la présentation de pièces de théâtre égyptienne) Colisée, Triomphe, ABC, Lutetia, Ritz, Liberté, Vox … Ainsi que les salles rattachées aux lieux de cultes des quartiers du Maarif et des Roches-Noires.

§§§§§§§§§§

La Nouvelle Médina, prendra la relève de l’Ancienne, pour répondre à un besoin urgent de la jeunesse montante des quartiers de la périphérie…

La première salle portera le nom évocateur de Bahia, spécialisée dans les films d’action américains.

La seconde salle portera le nom de Chaouia, ouverte à l’initiative de deux frères de nationalité italienne, elle était connue, au même titre que la première de projeter des films « rassis » italiens et américains …

Toutes ces convulsions, inadaptées aux besoins réels de la jeunesse, seront comblés par des initiatives hardies /

L’ouverture des « véritables » salles de cinéma, prendra son élan sous l’impulsion des nationalistes, pour projeter des films égyptiens, il n’y en avait pas d’autres !

On assistera donc à partit de la fin des années 1940 à une avalanche d’ouvertures, les unes après les autres.

Cinéma théâtre Al Malaki (Royal) Feu Mohammed V, procédera à son inauguration et à celle de l’école Al Mohammedia et de l’usine Filtima.

Mamounia, Atlas, Kawakib, Chehrazad, Mauritania …

Le choix des noms de ces salles de cinéma, correspondait à un besoin identitaire … Ce mouvement des appellations, sera adopté par les nombreuses équipes de Football exemples :

Nadi Ach-Chaab, Al Majd, Al Fath, Abdelmoumen, Al Ittihad, Al Falah etc.

Les autres quartiers vont suivre le mouvement, qui donnera naissance à une activité théâtrale et musicale.

Les salles de cinéma des quartiers de la périphérie, ont joué un rôle prépondérant dans la formation et l’éducation de la jeunesse de l’époque.

C’est un véritable mouvement de masse qui sera accompagné par la diffusion des revues égyptiennes, libanaises des années 1940-1950, tels qu’El Kawakib, El Moussawir etc.

L’arrivée des troupes Egyptiennes donnaient lieu à des manifestations de joie et d’allégresses, au sein de la population marocaine.

Les troupes de danses et de musiques se produiront à guichet fermé au cinéma El Malaki.

On se souvient, de la discrète arrivée de la voiture royale qui se garait devant El Malaki, pour laisser descendre S.M. Mohammed V et les princes venus assister à une représentation cinématographique où théâtrale.

§§§§§§§§§§

Mohamed Abdel Wahab.

Mohamed Abdel Wahab.

Theodore Khayat, un des promoteurs de la chanson marocaine à travers ses studios BAIDAPHONE.

Theodore Khayat, un des promoteurs de la chanson marocaine à travers ses studios BAIDAPHONE.

Karawan Ech-Charq.

Karawan Ech-Charq.

Le chouchou de ces dames.

Le chouchou de ces dames.

Au studio avec Najat Es-Saghira.

Au studio avec Najat Es-Saghira.

Oum Keltoum : Il reçoit la diva, la plus grande cantatrice de tous les temps.

Oum Keltoum :
Il reçoit la diva, la plus grande cantatrice de tous les temps.

C’est elle qui fera chanter à l’unisson des millions de femmes à travers le monde, du Caire à Beyrouth en passant par Londres, l’Afrique du Nord et … l’Olympia en France.

En compagnie du plus grand poète du Moyen-Orient.

En compagnie du plus grand poète du Moyen-Orient.

Ce sont eux qui faisaient vibrer les amateurs de cinéma et de la chanson. En compagnie de Leila Mourad, Youssef Wahbi ( Avec sa troupe théâtrale, il fera une tournée au Maroc ) Anouar Wajdi et un cinéaste.

Ce sont eux qui faisaient vibrer les amateurs de cinéma et de la chanson.
En compagnie de Leila Mourad, Youssef Wahbi ( Avec sa troupe théâtrale, il fera une tournée au Maroc ) Anouar Wajdi et un cinéaste.

Notre rossignol était un habitué des studios cinématographiques d'Europe, on le retrouve à Rome, Paris, Londres et Berlin.

Notre rossignol était un habitué des studios cinématographiques d’Europe, on le retrouve à Rome, Paris, Londres et Berlin.

Le compositeur et son élève Abdelhalim Hafid.

Le compositeur et son élève Abdelhalim Hafid.

l'Artiste, dans toute sa splendeur !

l’Artiste, dans toute sa splendeur !

Category: Blog

Laissez un commentaire