MES SOUVENIRS DE MAROCANTAN A PARTIR DE 2006

[ 0 ] 3 janvier 2016 |

§§§§§§§§§§

Bienvenue à Naguib Abdellah

Nomination-Naguib-AbdellahNous avons le plaisir d’accueillir, comme auteur associé de MarocAntan, Si Naguib Abdellah, célèbre chez les amis du site pour ses commentaires érudits. Puisse cet homme de grande culture continuer à nous faire partager sa connaissance de l’histoire du Maroc, notamment en cette année du centenaire du débarquement français.

Abdellah Naguib

La Naissance au début du siècle dernier, d’un des plus beaux quartiers de Casablanca:Un syndicat est fondé par un employé de commerce français, Lendrat Eugène, qui deviendra millionnaire en achetant aux Roches – Noires des terrains dont personne ne veut ; Il avait acheté à un prix très bas, la cargaison d’un navire (La Nive)échoué du coté de Sidi Abderrahman et l’avait revendu avec un énorme bénéfice.

La principale artère du quartier des « Roches » portait son nom ainsi que le stade de football qu’il avait financé.

Il avait construit l’Eglise de son quartier, a l’identique de celle de son village natal des Hautes-Pyrénées et réalisa en une dizaine d’années Ste marguerite des roches noir, entièrement bâtie en pierre de taille, il recruta un sculpteur alsacien de talent qui réalisa les chapiteaux de l’édifice et un certain nombre de statues.

Le quartier des « Roches » donnera au Maroc des champions de qualité dans les différentes disciplines sportives…S.C.C.R.N

Abdellah Naguib

La naissance du quartier d’Aïn Sebaa :Le prix du terrain au centre de la ville s’est élevé considérablement et la culture maraîchère s’est trouvée refoulée jusqu’à Ain Sebaa ou des Espagnols et des Italiens s’installèrent.

1915- Création des villages de banlieue :
Ain – Diab, l’Oasis, l’Hermitage, Ain Borja, Beaulieu, Ain Sebaa. Ces deux derniers ont pour point de départ des biens austro – allemands séquestrés en 1914 et vendus par lotissement en 1923.

1923- Ain Diab et Ain Sebaa attirent le dimanche les citadins que ne satisfait plus la plage de Sidi Belyout, Guinguettes et « Cabanons » y fleurissent, suivront la Maison Basque et ses matinées dansantes ainsi que la fameuse piscine « Oceanic » du type américain.

Ce quartier sera doté d’une église, d’un important orphelinat pour enfants européens, créé par la Mission Laïque Française du Maroc, d’un cinéma qui prendra le nom de « Le Beaulieu » d’un complexe sportif de la Compagnie sucrière et d’un club nommé « Armenonville ».

Pour clôturer ce chapelet de souvenirs, je citerais le parc zoologique, la gare ferroviaire, Luna-Park et le marché de la place de la République.

Les jeunes cycliste prenaient part une fois par an, au « pas Dunlop » course qui prenait son départ devant un Ets de « vermouth »!

Category: Blog

Laissez un commentaire