LE GENERAL DRUDE A CASABLANCA EN AOUT 1907

[ 0 ] 30 janvier 2016 |

Le Général Drude 

Le débarquement des troupes étrangères en Août 1907

1) Son nom sera donné au premier boulevard de la ville … Européenne, l’actuel boulevard Houmane El Fetouaki, un des valeureux résistants de la ville de Marrakech.

2) Le premier monument commémoratif.

3) La baraque de la place Mohammed V ex place Lyautey, qui abritera l’état major du Général Drude, sera classée monument historique.

4) Le Général inaugurera par sa présence, la série des caricatures en cartes postales, pour célébrer les exploits militaires.

C'est le premier officier de l'armée française qui foulera le sol marocain à la tête de ses hommes, formés en Algérie par le Général Lyautey, responsable à l'époque, de la région d'Ain Sefra, limitrophe de la frontière marocaine...

C’est le premier officier de l’armée française qui foulera le sol marocain à la tête de ses hommes, formés en Algérie par le Général Lyautey, responsable à l’époque, de la région d’Ain Sefra, limitrophe de la frontière marocaine…

 

Le premier monument commémoratif de la place Mohammed V ex place Lyautey. La légende : Plaque commémorative du premier débarquement Français en terre Marocaine. Derrière la plaque à gauche, une partie du tribunal de Juridiction Française et à droite, la Subdivision militaire, l'actuel Consulat Général de France. Au départ, un soldat assurait la surveillance du monument et des deux canons.

Le premier monument commémoratif de la place Mohammed V ex place Lyautey.
La légende : Plaque commémorative du premier débarquement Français en terre Marocaine.
Derrière la plaque à gauche, une partie du tribunal de Juridiction Française et à droite, la Subdivision militaire, l’actuel Consulat Général de France.
Au départ, un soldat assurait la surveillance du monument et des deux canons.

Lors du débarquement des troupes étrangères, après le bombardement de la ville entre les 5 et 7 août 1907, les éléments de la Légion étrangère se sont particulièrement distingués par la violence de leurs interventions. Des témoignages ont été repris (après l'indépendance) par des historiens marocains.

Lors du débarquement des troupes étrangères, après le bombardement de la ville entre les 5 et 7 août 1907, les éléments de la Légion étrangère se sont particulièrement distingués par la violence de leurs interventions. Des témoignages ont été repris (après l’indépendance) par des historiens marocains.

De l'histoire ... simplement : La ville de Dar El Baida - Casablanca, avant le protectorat, le premier port du Maroc, des fonctionnaires de haut niveau, c'est l'une des rares villes du Maroc où S.M. le Sultan est représenté par un Khalifat, en l'occurrence Moulay Lamrani, qui présida avec compétence, la commission d'indemnisation, après le bombardement d'août 1907. Cette commission comprenait les consuls de la France, Angleterre, Espagne, Italie etc. Le pacha de la ville de Casablanca - Dar El Baida, n'est autre que l'ancien ministre de la guerre Si Mohammed El Guebbas ... Suivrons les grandes personnalités Casablancaises tels que les membres des familles Benkirane, Si Mohammed Soufi et Si Driss Filali. Le Corps Consulaire était composé d'éminentes personnalités, notoirement connues pour avoir, pour la plupart, fait carrière dans la diplomatie de leurs pays. On retrouve parmi les personnalités marocaines les plus en vue Si Abderrahman Bricha, issue d'une grande famille de diplomate, originaire de Tétouan, Berrada, Scali, Bennis, Baroudi, Ben Abdesslam et El Maaroufi. Une ville à la tête de laquelle se trouve des personnalités hautement compétentes, se retrouve du jour au lendemain, affublée du surnom de "bourgade" et soumise au contrôle du protectorat ! Le plus étonnant dans cette affaire, c'est d'avoir réussi à faire d'une parenthèse (40 années de protectorat) l'histoire d'un pays comme le Maroc ...

AU MOMENT DE SON DEBARQUEMENT LE GENERAL DRUDE FERA LA CONNAISSANCE DE L’ADMINISTRATION MAROCAINE DE LA VILLE.

De l’histoire … simplement :
La ville de Dar El Baida – Casablanca, avant le protectorat, le premier port du Maroc, des fonctionnaires de haut niveau, c’est l’une des rares villes du Maroc où S.M. le Sultan est représenté par un Khalifat, en l’occurrence Moulay Lamrani, qui présida avec compétence, la commission d’indemnisation, après le bombardement d’août 1907. Cette commission comprenait les consuls de la France, Angleterre, Espagne, Italie etc.
Le pacha de la ville de Casablanca – Dar El Baida, n’est autre que l’ancien ministre de la guerre Si Mohammed El Guebbas … Suivrons les grandes personnalités Casablancaises tels que les membres des familles Benkirane, Si Mohammed Soufi et Si Driss Filali.
Le Corps Consulaire était composé d’éminentes personnalités, notoirement connues pour avoir, pour la plupart, fait carrière dans la diplomatie de leurs pays.
On retrouve parmi les personnalités marocaines les plus en vue Si Abderrahman Bricha, issue d’une grande famille de diplomate, originaire de Tétouan, Berrada, Scali, Bennis, Baroudi, Ben Abdesslam et El Maaroufi.
Une ville à la tête de laquelle se trouve des personnalités hautement compétentes, se retrouve du jour au lendemain, affublée du surnom de « bourgade » et soumise au contrôle du protectorat !
Le plus étonnant dans cette affaire, c’est d’avoir réussi à faire d’une parenthèse (40 années de protectorat) l’histoire d’un pays comme le Maroc …

Une des nombreuses cartes postales, publiées à partir d'Août 1907, pour promouvoir l'opération d'occupation de la ... Ville de Casablanca - Dar El Baida. Les amateurs de cartes postales évitent la publication de ce type de cartes, pour ne pas "brouiller" les ... cartes postales !

Une des nombreuses cartes postales, publiées à partir d’Août 1907, pour promouvoir l’opération d’occupation de la … Ville de Casablanca – Dar El Baida.
Les amateurs de cartes postales évitent la publication de ce type de cartes, pour ne pas « brouiller » les … cartes postales !

Après le bombardement de la ville de Casablanca en Août 1907, les personnalités civiles et militaires, ont été réunis pour prendre possession de la ville de Casablanca - Dar El Baida, et non pour prendre possession de la ... bourgade de Casablanca, comme le laissait entendre la propagande coloniale. De gauche à droite, le Commandant Mangin ( qui sera chargé de la gestion de la ville occupée) Monsieur Malpertuy, le consul de France à Casablanca, l'Amiral Philibert, qui fera bombarder la ville, Monsieur Regnault, Ambassadeur de France et le Général Drude, qui fera déparquer les troupes.

Après le bombardement de la ville de Casablanca en Août 1907, les personnalités civiles et militaires, ont été réunis pour prendre possession de la ville de Casablanca – Dar El Baida, et non pour prendre possession de la … bourgade de Casablanca, comme le laissait entendre la propagande coloniale. De gauche à droite, le Commandant Mangin ( qui sera chargé de la gestion de la ville occupée) Monsieur Malpertuy, le consul de France à Casablanca, l’Amiral Philibert, qui fera bombarder la ville, Monsieur Regnault, Ambassadeur de France et le Général Drude, qui fera déparquer les troupes.

§§§§§§§§§§

Category: Blog

Laissez un commentaire